La famille Cruz partage son extraordinaire expérience « Mon Passeport Parcs – l’Ultime aventure familiale » !

Avertissement Les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles de la famille Cruz et ne reflètent pas nécessairement celles de Nature Canada. De ses forêts et ses parcs vastes et majestueux, à ses splendides créations de Dieu qui vous laissent bouche bée, le Canada et son peuple offrent pléthore d'histoires et de légendes. Son histoire est telle une ficelle, enchevêtrée et nouée. Les historiens eux-mêmes et les patriotes se sentent piégés et désorientés par le passé complexe et mystérieux de cette grande nation. Un simple manuel ne peut contenir qu’une petite partie de l'histoire du Canada. Mais, en visitant les grands forts d’autrefois et les mégalopoles qui se dressent fièrement aujourd'hui, nous nous sentons imprégnés de la connaissance de cette terre bénie. La nation est grande, mais son histoire l’est encore davantage. La guerre de 1812, il y a de cela 200 ans, est l'un des joyaux du passé du Canada. Cela peut paraître curieux et évoquer une lutte plutôt puérile entre une colonie britannique et les Américains, mais il n’en est rien. Le voyage organisé Mon Passeport Parcs – l’Ultime aventure familiale nous a vraiment aidés à comprendre le Canada authentique, en partant à la découverte des champs de bataille et des forts de la guerre. Mieux encore, cela nous a aidés à comprendre ce que signifie vraiment être fier d'être Canadien. Cette expérience ne peut pas se comparer à celle d'un cours donné par un enseignant dans une classe tapissée d'affiches sur ce sujet. C'est la preuve que ces événements se sont effectivement déroulés, et non pas les paroles d'un enseignant. En tant que nouveaux immigrants, nous nous attendions à ce que le Canada ressemble à une sorte d’Amérique, rempli de gratte-ciel, de grandes tours, et d’un tas d’autres éléments urbains. Mais ce voyage nous a permis de nous rendre compte combien cette projection était fausse, et qu’il était préférable de ne pas nourrir d’idées préconçues. La guerre de 1812 est la raison pour laquelle le Canada ne ressemble pas à l'Amérique d'aujourd'hui. À partir des forts que nous avons visités jusqu’à maintenant, je pourrais aisément affirmer que le Canada ne souhaite pas être à nouveau colonisé. Le Canada veut être libre et traité comme n’importe quelle autre nation. C'est la leçon que nous avons tirée de notre visite du Fort Érié et du champ de bataille de Chippewa. En se battant vaillamment contre l'invasion des Américains, les « tuniques rouges » étaient déterminées à conserver leurs terres et à y rester, quel qu’en soit le prix. C’est une vraie leçon de courage qui rend fier de participer à cette grande journée de commémoration de la guerre. Je tiens à remercier Parcs Canada pour avoir organisé un voyage aussi exceptionnel pour voir les grands champs de bataille où les soldats d’autrefois se sont battus pour garder leur terre. Cela a profondément changé ma façon de voir le Canada en tant que nation, et son peuple. Les origines ethniques des gens qui forment ce pays n'ont pas d'importance, c'est notre volonté commune de construire une grande nation qui compte vraiment. Cependant, cet engagement ne peut se concrétiser que si nous savons nous tourner vers le passé et que nous tirons des enseignements des ancêtres du Canada. La guerre de 1812 s’est achevée il y a 200 ans, mais nous sommes toujours en guerre. Pas contre les Américains, mais contre l'avidité, la haine, et la fierté. Si nous apprenons à devenir plus humbles et à travailler les uns avec les autres, nous formerons non seulement une nation meilleure, mais nous serons aussi un exemple à suivre et une source d’inspiration pour le monde. Comme l’a écrit l’auteur de l’hymne national, “With glowing hearts we see thee rise / The True North strong and free / … / O Canada, we’ll stand on guard for thee”[i]. Nous devrions apprendre à aimer notre nation et à en être fiers, quels que soient les problèmes qu’elle affronte aujourd'hui.[i] « Ô Canada ! /… /Ton histoire est une épopée/ Des plus brillants exploits/Et ta valeur de foi trempée/Protégera nos foyers et nos droits » (extrait de la version française de l’hymne du Canada).