Parc national Banff : des passages piétonniers pour les ours?

Si vous habitez une ville d’une certaine importance, vous avec déjà utilisé une voie piétonnière surélevée ou inférieure pour vous rendre à un arrêt d’autobus, ou simplement pour franchir une route passante. La construction de ces passages vise à assurer la sécurité des citoyens et à leur fournir un accès plus direct à leur destination. Et bien, les voies piétonnières existent aussi pour les animaux, dans le monde entier. Les ours et les chevreuils n’ont peut-être pas à se presser pour attraper un autobus, mais ils parcourent de longues distances et ils traversent des routes importantes où la circulation peut mettre leur vie en danger.

C’est au parc national de Banff en Alberta que l’on trouve l’une des structures les plus impressionnantes construites pour aider les animaux sauvages à franchir une route en toute sécurité. Elles ressemblent parfaitement à nos passages piétonniers, sauf qu’elles sont couvertes de verdure pour imiter l’habitat naturel des animaux, ce qui les encourage à les utiliser. Vous trouverez ci-dessous une photo prise à vol d’oiseau et comme vous pourrez le constater, le passage ressemble à s'y méprendre à une prolongation de la forêt. Cette vois surélevée franchit la Transcanadienne, ce qui non seulement assure la sécurité des animaux, mais sert de lien entre les habitats (d’une extrémité à l’autre de la forêt). Parcs Canada indique qu’en 2014, 38 passages inférieurs et 6 passages supérieurs auront été construits à l’entrée est du parc national Banff, à la frontière du parc national Yoho. Une grande variété d’animaux les utilisent, en particulier les ours grizzlys, les ours noirs, les wapitis, les coyotes, les orignaux, les chevreuils et les loups.