Pleins feux sur La sortie scolaire la plus cool: Lieu historique national du Canada du NCSM Haida

Dans une partie de Battleship, un destroyer ne prend habituellement que trois carrés et ne pèse presque rien. En réalité, l’un des destroyers du Canada, le NCSM Haida, mesure un impressionnant 377 pieds et pèse près de 2000 tonnes. Alors quiconque songeait couler ce navire, était mieux de se préparer à une défaite! Durant ses 20 années de services avec la Marine royale du Canada, le NCMS Haida a joué divers rôles, s’est mérité de nombreux honneurs de guerre à travers le globe et est maintenant un lieu historique national du Canada.

Mis en service dans la Marine royale du Canada en 1943, le NCSM Haida a débuté sa carrière durant la Deuxième guerre mondiale alors qu’il escortait des convois d’approvisionnement dans l’Atlantique Nord jusqu’à Mourmansk en Russie. Comme tu peux l’imaginer, voyager à travers ces eaux était difficile, non seulement en raison de la menace constante d’une attaque ennemie, mais aussi en raison du défi de voyager à travers les eaux glaciales. Le Haida faisait partie des destroyers de classe Tribal, doté d'une coque épaisse, résistante à la glace et équipé des meilleures technologies de détection et de communication de l’époque. Souvent appelé « Le vaisseau le plus combatif de la Marine royale du Canada », le Haida a résisté à l’épreuve du temps et est le dernier destroyer de classe Tribal au monde.

Peu de temps après son intronisation à la Marine royale du Canada, le Haida se joint à la 10e Flottille de destroyers pour chasser les navires ennemis hors de la Manche en préparation du débarquement de la Normandie, mieux connu sous le Jour J. Le Haida est rapidement reconnu comme une force incontournable sur ces eaux. Pendant son affectation à cette flottille, le Haida contribue à faire sombrer 14 navires ennemis, ce qui est plus que tout autre navire de la Marine royale du Canada. Le Haida est le dernier navire de guerre canadien restant ayant participé au Jour J et à ses préparatifs.

Un de ses plus célèbres accomplissements est arrivé un jour fatidique d’avril 1944, alors que le Haida patrouillait la Manche le long des côtes de la France avec un autre destroyer canadien de classe Tribal, l’Athabaskan. Ils sont alertés de la présence de deux destroyers allemands et lors de la poursuite, l’Athabaskan se fait heurter par une torpille et coule éventuellement.  Après avoir forcé un des destroyers à s’échouer sur la côte et chassé l'autre, le Haida retourne ensuite sur les lieux du naufrage de l'Athabaskan. Les membres de l’équipage du Haida risquent leur propre vie dans l'espoir de rescaper le plus grand nombre possible de naufragés.L’équipage du Haida a montré un courage remarquable ce jour là, compte tenu que le navire était dangereusement proche d’un champ de mines ennemi, que les U-boats allemands rôdaient aux alentours et que le jour allait bientôt se lever. L’équipage est parvenu à sauver 48 hommes du navire touché.

Le Haida termine son service dans la Deuxième guerre mondiale en escortant les convois d’approvisionnement sur la route de Mourmansk tout comme il le faisait à ses tous débuts. Après la guerre, le Haida participe à des exercices d’entraînement naval et est remis en bon état avant d’être affecté à la guerre de Corée en 1952. Le navire sert à deux reprises en Corée aux côté d’autres forces des Nations unies.  Il se joint à la flotte de navires que certains appellent «destructeurs de trains », qui empêchaient l’acheminement par rail d’approvisionnements en Corée du Nord en attaquant les convois voyageant sur les côtes.

Bien qu’il ait connue une carrière surmontée de sensations fortes et d’action, le NCSM Haida repose maintenant paisiblement dans le port d’Hamilton et est accessible au public pendant l’été. Tu peux vivre l’expérience de ce navire d’importance historique en marchant sur les ponts, visitant les quartiers de l’équipage et en t’imaginant ce que ça aurait été de travailler à bord du Haida. Tu peux aussi visiter la salle des machines et découvrir les moteurs impressionnants qui ont propulsé le Haida plus de 688 534,25 milles marins, l'équivalent de 27 fois le tour du monde!

Tu penses que tu aimerais recréer un moment canadien important du NCSM Haida pour gagner La sortie scolaire la plus cool au Canada? Voici quelques idées pour entreprendre ton projet :

  • Monte à bord du Haida et participe à l’un de ses moments les plus célèbres, le sauvetage de l’équipage du NCSM Athabaskan. Le vice-amiral H.G. DeWolf, capitaine du navire, décide d’attendre 15 minutes pour sauver des membres de l’équipage de l’Athabaskan avant de quitter le territoire ennemi. Quels types de conversations aurais-tu eu avec les autres membres de l’équipage en entendant cette décision? Qu’est-ce qu’impliquait le sauvetage? Qu’est-ce qui est arrivé aux hommes qui n’ont pas réussi à monter à temps à bord du Haida?
  • Voyage avec les membres de l’équipage de l’Angleterre à la petite ville portuaire de Trondheim et participe à la libération de la Norvège lors du jour de la victoire en Europe. Pendant combien de temps la Norvège a-t-elle été sous occupation? Quels sont les événements qui ont mené au jour de la victoire en Europe. Recrée les célébrations qui ont eu lieu lorsque tu as voyagé à travers le pays pour répandre la nouvelle de la libération de la Norvège.
  • Après la guerre, le Haida effectue des exercices au large des côtes des Bermudes lorsqu’il reçoit un appel concernant un bombardier américain B29 abattu en mer. Fais partie d’un autre sauvetage passionnant du Haida et vient à la rescousse des pilotes. En guise de remerciement, le copilote de l’avion, originaire du Texas, a donné aux membres de l’équipage des certificats faisant d’eux des « Texans honoraires ». Alors mets tes bottes et ton chapeau de cowboy et commence à pratiquer ton accent texan!
  • Joins-toi au pilote Neil Bruce alors qu’il sauve le navire de la ferraille en l’achetant pour 20 000$ et crée la société Haida Inc. en 1963. Pourquoi voulait-il acheter le navire? Que serait-il arrivé au navire s’il ne l’avait pas acheté? À quoi servait le navire juste avant de devenir un lieu historique national?