Pleins feux sur La sortie scolaire la plus cool: Parc national de La Mauricie

Si tu avais une machine à voyager dans le temps et tu décidais de retourner au Québec il y a 500 millions d’années, tu penserais avoir fait une erreur de calcul en débarquant et voyant le paysage. Bien sûr les machines à voyager dans le temps peuvent être compliquées et un tas de choses peuvent mal tourner, mais tu es un professionnel  et tu maîtrises parfaitement  les commandes de ton appareil. Alors pourquoi as-tu l’impression d’avoir atterri quelque part dans l’Himalaya? Hé bien bonne nouvelle, ta machine à voyager dans le temps n’est pas brisée! Tu es en fait témoin du paysage tel qu’il était il y a des centaines de millions d’années.

Le Québec se démarque par sa topographie accidentée et  abrite l’une des plus anciennes chaînes de montagnes dans le monde, les Laurentides. Longtemps avant l’apparition des glaciers, durant l’époque glaciaire, ces montagnes étaient en fait, très similaires à la chaîne de l’Himalaya. Au cours de centaines de millions d’années, des plaques de glace massives se sont déplacées à travers le sol, raclant lentement les imposants sommets des montagnes anciennes et sculptant ainsi celles d’aujourd’hui.

Le parc national de la Mauricie est l’un des meilleurs échantillons de la majestueuse région des Laurentides avec ses collines, ses forêts riches et plus de lacs, rivières et ruisseaux que tu ne pourrais imaginer dans un même parc. Les étendues d’eau dans le parc sont, pour la plupart, les vestiges de la plus récente période glaciaire lorsque toute la province de Québec était couverte de glace. Bien sûr, sur une échelle de temps géologique, «récente» est un mot relatif, car nous parlons d’il y a 12 000 ans!

La calotte glaciaire qui recouvrait la région était énorme et mesurait plus d’un kilomètre d’épaisseur par endroit. Peux-tu imaginer la pesanteur de cette glace? C’était assez pour comprimer la terre se trouvant sous la glace. Quand la glace a finalement fondue, les terres qui avaient été enfoncées par la couche de glace ont été inondées.  L’eau venant de l’océan Atlantique via le fleuve St-Laurent a formé une étendue d’eau qu’on appelait  la mer de Champlain. Cette mer qui couvrait la région a introduit une multitude d’espèces aquatiques à l’endroit qui deviendrait un jour les lacs et rivières de la Mauricie.

Lors du très lent processus de la remontée de la terre,  des étendues d’eau isolées ont commencé à se former créant plus de 150 lacs qui sont désormais une caractéristique prisée du parc de la Mauricie. La grande diversité d’espèces de poissons fait de ce parc un endroit de prédilection pour les pêcheurs. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains des plus prestigieux clubs privés de chasse et pêche ont été établis dans le parc à la fin des années 1800. Deux des auberges construites sur le bord du lac à la Pêche pour l’un de ces clubs (le club des Laurentides) servent maintenant d’hébergement pour plusieurs visiteurs du parc.

Un autre fait intéressant à propos du parc est son histoire d’exploitation forestière. Des décennies avant que le parc soit créé, près de la moitié de la forêt a été touchée par les coupes de bois. Une visite au parc vous rappellera l’industrie forestière florissante d’autrefois. Tu y trouveras des barrages, des anciens chemins forestiers et des accumulations de billots de bois au fond des lacs. Si tu cherches bien, tu trouveras de gros tas de pierres et de roches le long des rives de certains cours d’eau du parc qui avaient été placées là à l’origine pour rediriger le courant de l’eau afin de faciliter le transport du bois hors du parc.

 Ouvert toute l’année, le parc de la Mauricie est un endroit fantastique à visiter peu importe la saison. En été, tu peux explorer quelques-uns des extraordinaires sentiers de randonnée qui traversent les vastes forêts du parc. Tu peux aussi faire du canot ou du kayak sur les magnifiques lacs et rivières et si tu as de la chance, tu pourras même voir l’un des résidents les plus célèbres du parc, le loup de l’est. Pendant l’hiver, tu auras la chance de découvrir le parc dans un cadre complètement différent. Mets des skis de fonds et explore les merveilles de l’hiver ou amène tes raquettes et tente ta chance en essayant la géocachette. Quelque soit l’activité que tu choisis, tu vivras une expérience inoubliable, c’est garanti.

Tu cherches des idées pour tourner  ta vidéo sur le parc national de La Mauricie? Voici quelques suggestions pour savoir où commencer :

  • En tant que membre éminent de la société, tu as été admis au prestigieux Club de Shawinigan, le premier club de chasse et pêche de la région.  Parmi plusieurs autres personnalités connues, Sir Wilfrid Laurier est l’un des membres de ton club. Comment te serais-tu senti en passant du temps dans le gîte du club en si grande compagnie? Qui étaient quelques-uns des autres membres du club et quel était leur emploi?
  • Amène ta hache et ta scie et part passer une longue journée de travail comme bûcheron dans le parc de la Mauricie. Quels types d’arbres vas-tu couper? À quoi le bois va-t-il servir? Comment le bois est-il transporté hors du parc et où est-il transporté?
  • Revis l’expérience  d’un nomade avant l’arrivée des clubs de chasse et pêche. Quel animal vas-tu chasser et de quel endroit viens-tu? Quelles difficultés se présentent à toi en voyageant à travers les terrains non aménagés du parc?